Modalités d’inscription au Répertoire et de mise à jour des ateliers

IMPORTANT

Inscription et mise à jour

Inscription de nouvelles candidatures d'artistes

Les artistes peuvent soumettre leur candidature à partir de la plateforme d'inscription en ligne.

Mise à jour des ateliers offerts par les artistes déjà inscrits

Les artistes déjà inscrits au Répertoire qui souhaitent apporter des modifications à leur offre sont invités à le faire pendant les périodes de mises à jour. Actuellement, il n’y a pas d’appel pour des mises à jour.

Mise à jour des coordonnées

Les artistes qui souhaitent apporter des modifications mineures à leur fiche (coordonnées, site Web, etc.) peuvent le faire en tout temps à partir de la plateforme de mise à jour en ligne. Pour changer leur photo ou mettre fin à leur offre d’ateliers, ils doivent communiquer avec la direction régionale de leur lieu de résidence. Il peut s’écouler jusqu’à 24 heures avant que les modifications n’apparaissent dans leur fiche.

M’informer lors des prochaines périodes d’inscription et de mises à jour d’ateliers.

Renseignements généraux

Présentation

Le Répertoire culture-éducation est la source d’information par excellence pour toute personne ou organisme désirant organiser des activités culturelles. Il compte près de 2000 fiches d’artistes, d’écrivains et d’organismes qui offrent des ateliers artistiques ou des sorties culturelles couvrant plusieurs disciplines artistiques, genres littéraires et secteurs culturels.

Disponible en format mobile, le Répertoire permet en quelques clics de découvrir une panoplie d’activités culturelles inspirantes et d’entrer en contact avec les ressources qui les offrent.

Processus de sélection

Les artistes et les écrivains faisant partie du Répertoire ont été sélectionnés à la suite d’un processus rigoureux effectué sur dossier par des comités d’experts dans les domaines de la culture et de l’éducation, à la suite d’appels de candidatures lancés par le ministère de la Culture et des Communications.

Conditions d’admissibilité

Conditions générales

Conditions particulières

Le candidat doit avoir le statut d’artiste professionnel défini par les lois suivantes :

Se définit comme artiste professionnel celui qui :

  • se déclare artiste professionnel;
  • crée des œuvres ou pratique un art à son propre compte ou offre ses services, moyennant rémunération, à titre de créateur ou d’interprète;
  • diffuse ou interprète publiquement des œuvres dans des lieux ou dans un contexte professionnel :
    • compagnies de théâtre,
    • salles de spectacle,
    • centres culturels,
    • centres d’artistes,
    • centres d’exposition,
    • galeries d’art,
    • musées ou autres lieux ou contextes reconnus par des pairs, par le ministère de la Culture et des Communications (MCC), par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) ou par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC);
  • a reçu de ses pairs des témoignages de reconnaissance à titre de professionnel, par une mention d’honneur, une récompense, un prix, une bourse, une nomination à un jury, la sélection à un salon ou tout autre moyen de même nature; il peut également faire partie d’une association professionnelle reconnue.

Condition spécifique

L’artiste doit avoir à son actif au moins 2 années de pratique artistique ainsi que des œuvres diffusées dans un contexte professionnel au Québec ou ailleurs au cours des 5 dernières années.

Exclusions

Les concours d’amateurs, les festivals populaires ou les foires ainsi que les spectacles donnés dans des lieux où les artistes ne sont pas choisis par des professionnels reconnus de leur domaine ne sont pas considérés comme des contextes professionnels de diffusion artistique. Les milieux de l’enseignement collégial et universitaire ne sont pas considérés comme un contexte professionnel lorsqu’il s’agit d’expositions réalisées par des étudiants.

Disciplines artistiques admissibles

Sont admissibles les artistes professionnels ayant une production dans l’une ou l’autre des 8 disciplines suivantes :

  • arts de la scène (chant, cirque, danse, musique, théâtre, etc.);
  • arts visuels (peinture, sculpture, dessin, gravure, illustration, etc.);
  • cinéma et vidéo (création, composition, conservation, interprétation, réalisation, scénarisation, production, direction artistique, etc.);
  • médias (animation numérique, infographie, création vidéo, conception radiophonique, conception sonore, etc.);
  • métiers d’art (transformation du bois, du métal, du cuir, de la pierre, de la terre, etc.);
  • arts numériques (voir la Foire aux questions – Arts numériques);
  • nouvelles pratiques artistiques (voir la Foire aux questions – Pratiques artistiques);
  • arts multidisciplinaires (voir la Foire aux questions – Arts multidisciplinaires).

Exclusions

Les artistes pratiquant des métiers techniques ou des métiers qui ne portent pas sur la création ne sont pas admissibles.

Sélection des candidatures, des ateliers et des activités

Que ce soit lors d’une inscription ou d’une mise à jour, chaque candidature et chaque atelier sont évalués par un comité de sélection composé de professionnels des milieux culturel et scolaire choisis par le ministère de la Culture et des Communications en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Les candidatures soumises par un groupe d’artistes (duo ou trio) sont analysées comme une candidature unique, à savoir que tous les membres du groupe doivent satisfaire aux conditions d’admission et aux critères d’évaluation pour que l’offre soit recevable. À cette fin, tous les membres du groupe remplissent un formulaire d’inscription des artistes.

Une fois admis en vue d’être inscrits dans le Répertoire, tous les membres d’un groupe retenu sont appelés à travailler ensemble dans les milieux d’enseignement en vue de la réalisation de l’atelier, à moins d’un avis contraire du comité de sélection. L’artiste qui est membre d’un groupe peut également soumettre une candidature à titre individuel.

Le comité de sélection formule des commentaires et des recommandations au MCC concernant chaque candidature soumise. Les décisions du comité de sélection sont sans appel. Toutefois, l’artiste dont la candidature n’a pas été retenue peut obtenir de l’information sur son évaluation auprès de sa direction régionale. Les candidats refusés ont la possibilité de déposer un nouveau dossier lors de l’appel de candidatures suivant.

Curriculum vitæ de l’artiste professionnel

À titre indicatif, le curriculum vitæ de l’artiste professionnel représente une pièce importante à joindre au dossier. Il doit comprendre :

  • les renseignements personnels de base;
  • l’information sur la formation ou le perfectionnement suivis;
  • l’information sur les emplois ou les implications bénévoles en rapport avec la discipline artistique de l’artiste;
  • l’information, s’il y a lieu, sur les adhésions aux associations professionnelles reconnues;
  • l’information sur les prix, les bourses et les distinctions reçus.

Le curriculum vitæ doit être axé sur une synthèse des activités artistiques professionnelles et présenter les renseignements en ordre chronologique, croissant ou décroissant.

  • L’artiste doit démontrer qu’il a, à son actif, au moins 2 années de pratique artistique ainsi que des œuvres diffusées dans un contexte professionnel au Québec ou ailleurs au cours des 5 dernières années (référence à la condition spécifique).
  • L’artiste doit faire une brève description de ses réalisations et en faire ressortir le contexte professionnel, soit le lieu de diffusion des œuvres, en soulignant les lieux professionnels reconnus, ou de toute autre expérience professionnelle acquise en tant qu’artiste.

Le curriculum vitæ est le « témoin » de la démarche artistique et, indirectement, de la reconnaissance et du professionnalisme acquis au fil des ans. La présentation de la démarche artistique de l’artiste, sur une seule page, est facultative mais pertinente. Jointe en annexe au curriculum vitæ, cette dernière sert de référence pour remplir le formulaire d’inscription.

En complément d’information au curriculum vitæ, d’autres pièces peuvent être jointes au dossier, par exemple des témoignages de reconnaissance (aide financière, prix, bourse, mention, subvention obtenue (en indiquant l’année), etc.).

Il est important de bien faire ressortir les composantes du curriculum vitæ dans un style descriptif : l’année, le titre de l’exposition, le nom du diffuseur, la ville, la province et le pays, s’il y a lieu.

Description des activités

L’artiste doit présenter son approche éducative en fournissant 1 ou 2 exemples d’atelier. Un 3e atelier peut aussi être présenté, à condition qu’il soit conçu sur mesure pour la clientèle des classes adaptées.

L’artiste doit décrire sommairement les activités éducatives prévues afin de présenter ce que les jeunes réalisent. Il doit indiquer les objectifs de création et les étapes de réalisation effectuées par ceux-ci.

Il doit définir clairement les variantes apportées aux activités afin de tenir compte des niveaux scolaires pour lesquels elles sont conçues (notions de sécurité, compétences et intérêts des jeunes, etc.). Si l’artiste souhaite proposer des activités pour les enfants en service de garde éducatif à l’enfance (hors du cadre de La culture à l’école), il doit décrire les variantes de son atelier ou d’autres activités de sensibilisation et d’éveil.

Si l’artiste souhaite proposer des activités pour les étudiants du collégial et/ou universitaires (hors du cadre de La culture à l’école), il doit décrire les variantes de son atelier ou d’autres activités de réflexion, de création ou de discussion.

Il doit aussi expliquer en quoi les activités pratiques sont cohérentes avec sa démarche artistique professionnelle.

Au besoin, l’artiste pourra expliquer son offre de services à la personne qui veut organiser une activité en précisant les groupes d’âge et les niveaux scolaires visés.

La durée du séjour de l’artiste dans chaque établissement d’enseignement ou un autre milieu peut varier selon les modalités des différents programmes ou appels de projets. Ceci permet l’élaboration de projets de longue durée ou d’interventions d’artistes en résidence. Ainsi, l’artiste peut rencontrer le même groupe plusieurs fois en vue de la réalisation d’un projet. Toutefois, il ne se substitue d’aucune façon à l’enseignant, à un intervenant, ni au responsable du projet dans le milieu où se déroulent les activités.

Il est à noter que les activités se déroulant dans un service de garde éducatif à l’enfance, un collège ou une université ne sont pas soutenues par le programme La culture à l’école. Consulter la page Aide financière pour en savoir plus à ce sujet.

Critères d’évaluation

Les ateliers offerts dans le cadre du programme La culture à l’école sont évalués d’après :

  • la conformité de l’atelier proposé avec les objectifs du programme;
  • la participation active des jeunes à l’atelier de création, en permettant à ceux-ci de rencontrer, dans leur classe, des artistes professionnels, de s’initier à leur univers de création et de participer à une démarche créatrice au cours d’activités pratiques.

Toutes les activités proposées sont aussi évaluées en fonction de :

  • l’intérêt et de la qualité qu’elles présentent sur le plan artistique et culturel;
  • leur capacité à faire vivre aux élèves des expériences culturelles, à élargir leur champ d’intérêt et à stimuler leur curiosité intellectuelle;
  • la pertinence des activités pratiques sur les plans artistique et culturel;
  • la cohérence entre la démarche personnelle de l’artiste et les activités proposées aux jeunes;
  • la qualité et la pertinence du matériel joint au dossier (extraits audio ou vidéo, illustrations, etc.) qui permettent de prendre connaissance des réalisations artistiques de l’artiste en lien avec son atelier;
  • l’adéquation entre les activités pratiques et le groupe d’âge auquel elles s’adressent.

D’ailleurs, les activités doivent être exemptes de stéréotypes sexuels et sexistes. Elles doivent être conformes aux règles de santé et de sécurité en vigueur dans les établissements d’enseignement ou le milieu où l’artiste est accueilli. Les activités culturelles et artistiques ainsi que les œuvres proposées qui dérogent aux lois et aux règlements ou qui vont à l’encontre des politiques gouvernementales, notamment à l’égard de la violence, du sexisme, de la pornographie ou de la discrimination, ne sont pas admissibles.

Exclusions

N’est pas admissible une activité qui :

  • ne fait pas suffisamment appel à la participation des jeunes (par exemple, les cours ou les conférences);
  • est axé uniquement sur l’initiation à une technique ou sur des connaissances théoriques;
  • est habituellement offert par l’enseignant de la discipline dans le cadre d’un cours normal;
  • est identique ou similaire à celui présenté à la fois au comité de sélection des écrivains et au comité de sélection des artistes;
  • a pour objectif le financement d’un projet de l’établissement d’enseignement ou d’une autre organisation (spectacle-bénéfice, collecte de fonds, etc.).

Modalités d’inscription et de mise à jour

Inscription

Lorsqu’un appel de candidatures est lancé, les artistes intéressés et admissibles peuvent accéder à la plateforme d’inscription en ligne. Ils doivent s’inscrire, créer une ou des candidatures et les soumettre dans les délais prescrits. Leur dossier est ensuite soumis à un comité afin d’être évalué. Après un délai de traitement, les candidatures sélectionnées sont diffusées quelques mois plus tard dans le Répertoire. Les textes et les ateliers soumis ne sont pas diffusés intégralement. Ils sont adaptés, révisés et peuvent être modifiés en tout temps.

Les inscriptions sont valides pour 3 ans. Les candidats refusés ont la possibilité de déposer un nouveau dossier lors de l’appel de candidatures suivant.

Mise à jour des activités offertes

Les artistes qui souhaitent modifier leur offre d’activités ou les niveaux scolaires visés par les ateliers peuvent le faire lors des périodes de mise à jour des ateliers à partir de la plateforme de mise à jour en ligne. Leur demande sera évaluée par un comité.

Mises à jour des coordonnées

Les artistes qui souhaitent apporter des modifications mineures à leur fiche (coordonnées, site Web, etc.) peuvent le faire en tout temps à partir de la plateforme de mise à jour en ligne. Pour changer leur photo ou mettre fin à leur offre d’ateliers, ils doivent communiquer avec la direction régionale de leur lieu de résidence. Il peut s’écouler jusqu’à 24 heures avant que les modifications n’apparaissent dans leur fiche.

Aspects administratifs du programme La culture à l’école

Dès qu’un artiste est inscrit au Répertoire, le milieu scolaire peut faire appel à ses services.

L’artiste qui désire connaître tous les aspects administratifs permettant de déterminer les frais totaux auxquels ont droit les artistes qui participent à des ateliers peut consulter le programme La culture à l’école. Par exemple, les honoraires prévus dans ce programme sont calculés en se basant sur une journée de travail, soit au maximum 3 périodes de 1 heure par jour si l’écrivain rencontre 3 groupes, ou 2 périodes de 2 heures s’il rencontre 2 groupes. Chaque atelier n’est donné qu’à un seul groupe à la fois. Le nombre d’élèves par groupe est limité à 35.

Vérification des antécédents criminels

Tous les milieux qui font appel aux ressources du Répertoire culture-éducation peuvent dans certains cas exiger une attestation d’antécédents criminels.

Les établissements d’enseignement du Québec fournissent des services à plus de 1 million d’élèves mineurs. Dans le but de protéger davantage l’intégrité et la sécurité des élèves, la Loi modifiant la Loi sur l’instruction publique et la Loi sur l’enseignement privé a été adoptée le 15 juin 2005. Cette loi permet au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur d’imposer des obligations aux demandeurs et aux titulaires d’une autorisation d’enseigner ainsi qu’aux personnes appelées à travailler auprès d’élèves mineurs ou à être régulièrement en contact avec ces derniers.

Information additionnelle

Pour plus d’information sur le Répertoire culture-éducation, communiquez avec la direction régionale de votre lieu de résidence.

IMPORTANT

Inscription et mise à jour

Inscription de nouvelles candidatures d'écrivains

Les écrivains peuvent soumettre leur candidature à partir de la plateforme d'inscription en ligne.

Mise à jour des ateliers offerts par les artistes déjà inscrits

Les écrivains déjà inscrits au Répertoire qui souhaitent apporter des modifications à leur offre d’ateliers sont invités à le faire pendant les périodes de mises à jour. Actuellement, il n’y a pas d’appel pour des mises à jour.

Mise à jour des coordonnées

Les écrivains qui souhaitent apporter des modifications mineures à leur fiche (coordonnées, site Web, etc.) peuvent le faire en tout temps à partir de la plateforme de mise à jour en ligne. Pour changer leur photo, modifier les titres suggérés ou mettre fin à leur offre, ils doivent communiquer par courriel avec l’Union des écrivaines et des écrivains québécois. Il peut s’écouler jusqu’à 24 heures avant que les modifications n’apparaissent dans leur fiche.

M’informer lors des prochaines périodes d’inscription et de mises à jour d’ateliers.

Renseignements généraux

Présentation

Le Répertoire culture-éducation est la source d’information par excellence pour toute personne ou organisme désirant organiser des activités culturelles. Il compte près de 2000 fiches d’artistes, d’écrivains et d’organismes qui offrent des ateliers artistiques ou des sorties culturelles couvrant plusieurs disciplines artistiques, genres littéraires et secteurs culturels.

Disponible en format mobile, le Répertoire permet en quelques clics de découvrir une panoplie d’activités culturelles inspirantes et d’entrer en contact avec les ressources qui les offrent.

Processus de sélection

Les artistes et les écrivains faisant partie du Répertoire ont été sélectionnés à la suite d’un processus rigoureux effectué par des comités d’experts dans les domaines de la culture et de l’éducation, à la suite d’appels de candidatures lancés par le ministère de la Culture et des Communications.

Conditions d’admissibilité

Conditions générales

Conditions particulières

Le candidat doit avoir publié au moins 2 livres chez un éditeur agréé, dont 1 au cours des 7 dernières années dans les genres littéraires suivants : bande dessinée et roman graphique, conte, essai, littérature jeunesse, nouvelle, poésie, récit et roman, théâtre.

ou

Avoir publié au moins 5 textes de création au cours des 7 dernières années chez un éditeur professionnel de livres ou de revues;

ou

Compter au moins 1 scénario destiné au cinéma ou à la télévision produit par un producteur reconnu par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) ou par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), dont 1 au cours des 7 dernières années;

ou

Avoir au moins 1 œuvre dramatique publiée chez un éditeur professionnel ou produite par une compagnie de théâtre professionnelle, dont 1 au cours des 7 dernières années.

Note : Une réédition peut être considérée comme une nouvelle publication.

Genres littéraires admissibles

Sont admissibles les écrivains professionnels dont les œuvres sont de l’un des genres littéraires suivants :

  • bande dessinée et roman graphique;
  • conte;
  • essai;
  • littérature jeunesse;
  • nouvelle;
  • poésie;
  • récit et roman;
  • théâtre.

Exclusions

  • Les écrivains qui pratiquent des métiers techniques ou qui ne portent pas sur la création ne sont pas admissibles.
  • Les illustrateurs doivent s’inscrire dans la section du Répertoire consacrée aux artistes et soumettre leur dossier relativement à l’appel de candidatures s’adressant aux artistes.
  • Les auteurs d’études et de thèses universitaires, de guides touristiques, de catalogues d’exposition, de livres de recettes, de manuels d’instruction, d’ouvrages de croissance personnelle, de textes publiés dans des journaux communautaires et des bulletins d’associations ou d’organismes ne sont pas admissibles. Les publications à compte d’auteur ne sont pas reconnues aux fins du programme.

Sélection des candidatures et des ateliers

Que ce soit lors d’une inscription ou d’une mise à jour, chaque dossier est évalué par un comité de sélection composé de professionnels des milieux littéraire et scolaire choisis conjointement par l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et le ministère de la Culture et des Communications (MCC).

Les candidatures soumises par un groupe d’écrivains (duo ou trio) sont analysées comme une candidature unique concernant l’offre d’atelier.

  • Tous les membres du groupe doivent satisfaire aux conditions d’admission et aux critères d’évaluation pour que l’offre soit recevable;
  • À cette fin, tous les membres du groupe remplissent le formulaire d’inscription des écrivains.

Une fois admis au Répertoire, tous les membres d’un groupe retenu sont appelés à travailler ensemble en milieu scolaire en vue de la réalisation de l’atelier, à moins d’un avis contraire du comité de sélection. Un écrivain peut être inscrit à la fois à titre de membre d’un groupe et à titre individuel. Le cas échéant, il doit soumettre 2 dossiers distincts.

Le comité de sélection formule des commentaires et des recommandations au MCC concernant chaque candidature soumise. Les décisions du comité de sélection sont sans appel. Toutefois, l’écrivain dont la candidature n’a pas été retenue peut obtenir de l’information sur son évaluation auprès de l’UNEQ. Les candidats refusés ont la possibilité de déposer un nouveau dossier lors de l’appel de candidatures suivant.

Curriculum vitæ d’un écrivain professionnel

À titre indicatif, le curriculum vitæ de l’écrivain professionnel représente une pièce importante à joindre au dossier de l’écrivain. Il doit comprendre :

  • les renseignements personnels de base;
  • l’information sur la formation ou le perfectionnement suivis;
  • l’information sur les emplois ou les implications bénévoles en rapport avec la littérature et le domaine culturel;
  • l’information, s’il y a lieu, sur les adhésions aux associations professionnelles reconnues;
  • une synthèse des activités littéraires professionnelles connexes aux publications;
  • une bibliographie complète montrant que les conditions particulières d’admissibilité sont respectées (pour chacune des publications, inscrire les éléments suivants : le titre, le nom de la maison d’édition ou de tout autre diffuseur (compagnie théâtrale ou producteur), l’année de publication, le nombre de pages et le genre littéraire);
  • l’information sur les prix, les bourses et les distinctions reçus.

Le curriculum vitæ doit être axé sur une synthèse des activités littéraires professionnelles et présenter les renseignements en ordre chronologique, croissant ou décroissant.

Le curriculum vitæ est le « témoin » de la démarche littéraire et, indirectement, de la reconnaissance et du professionnalisme acquis au fil des ans. La présentation de la démarche littéraire de l’écrivain, sur une seule page, est facultative mais pertinente. Jointe en annexe du curriculum vitae, cette dernière sert de référence pour remplir le formulaire d’inscription.

En complément d’information au curriculum vitæ, d’autres pièces peuvent être jointes au dossier, par exemple des témoignages de reconnaissance ou un court dossier de presse (5 pages au maximum).

Autres pièces importantes à joindre obligatoirement au dossier

Le dossier doit également comprendre 2 publications de l’écrivain.

Les formats imprimé ou numérique sont acceptés.

Format imprimé :

  • envoyer 2 publications en 4 exemplaires chacune, à l’UNEQ, à l’adresse 3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8.

Format numérique :

  • envoyer 2 publications par courriel à Mme Geneviève Lauzon en inscrivant en objet « NOM, Prénom – La culture à l’école ».

Les exemplaires imprimés ou numériques sont joints au dossier de candidature et soumis au comité d’évaluation.

Les exemplaires en format imprimé peuvent être récupérés, aux frais de l’écrivain, après l’évaluation du comité.

Description des activités

L’écrivain doit présenter son approche éducative en fournissant 1 ou 2 exemples d’atelier. Un 3e atelier peut aussi être présenté, à condition qu’il soit conçu sur mesure pour la clientèle des classes adaptées.

L’écrivain doit décrire sommairement les activités éducatives prévues afin de présenter ce que les jeunes réalisent. Il doit indiquer les objectifs de création et les étapes de réalisation effectuées par les jeunes.

Il doit définir clairement les variantes apportées aux activités afin de tenir compte des niveaux scolaires pour lesquels elles sont conçues (notions de sécurité, compétences et intérêts des jeunes, etc.). Si l’écrivain souhaite proposer des activités pour les enfants en service de garde éducatif à l’enfance (hors du cadre de La culture à l’école), il doit décrire les variantes de son atelier ou d’autres activités de sensibilisation et d’éveil.

Si l’écrivain souhaite proposer des activités pour les étudiants du collégial et/ou de niveau universitaires (hors du cadre de La culture à l’école), il doit décrire les variantes de son atelier ou d’autres activités de réflexion, de création ou de discussion.

La durée du séjour de l’écrivain dans chaque établissement d’enseignement ou un autre milieu peut varier selon les modalités des différents programmes ou appels de projets. Ceci permet l’élaboration de projets de longue durée ou des interventions d’écrivains en résidence. Ainsi, l’écrivain peut rencontrer le même groupe de jeunes plusieurs fois en vue de la réalisation d’un projet. Toutefois, il ne se substitue d’aucune façon à l’enseignant ni au responsable du projet dans le milieu lors de la tenue d’un projet d’activités.

Au besoin, l’écrivain pourra expliquer son offre de services à la personne qui veut organiser une activité en précisant les groupes d’âge et les niveaux scolaires visés.

Il est à noter que les activités se déroulant dans un service de garde éducatif, un collège ou une université ne sont pas soutenues par le programme La culture à l’école. Consulter la page Aide financière pour en savoir plus à ce sujet.

Critères d’évaluation

Les ateliers offerts dans le cadre du programme La culture à l’école sont évalués d’après :

  • la conformité de l’exemple d’atelier proposé avec les objectifs du programme;
  • la participation active des élèves à l’atelier de création, permettant à ceux-ci de rencontrer, dans leur classe, des écrivains professionnels, de s’initier à leur univers de création et de participer à une démarche créatrice au cours d’activités pratiques.

Toutes les activités proposées sont aussi évaluées en fonction de :

  • l’intérêt et de la qualité qu’elles présentent sur le plan littéraire et culturel;
  • leur capacité à faire vivre aux élèves des expériences culturelles, à élargir leur champ d’intérêt et à stimuler leur curiosité intellectuelle;
  • la qualité de la langue des œuvres soumises, particulièrement de celles qui feront l’objet de la rencontre avec les élèves;
  • la pertinence des activités pratiques sur les plans littéraire et culturel (liens entre le contenu des activités proposées et les livres suggérés);
  • la qualité et la pertinence du matériel joint au dossier (extraits audio ou vidéo, illustrations, etc.) qui permettront de prendre connaissance de leurs réalisations littéraires en rapport avec l’atelier;
  • l’adéquation entre les activités pratiques proposées et le groupe d’âge auquel elles s’adressent.

D’ailleurs, les activités doivent être exemptes de stéréotypes sexuels et sexistes. Elles doivent être conformes aux règles de santé et de sécurité en vigueur dans les établissements d’enseignement ou le milieu où l’écrivain est accueilli. Les activités culturelles et artistiques ainsi que les œuvres proposées qui dérogent aux lois et aux règlements ou qui vont à l’encontre des politiques gouvernementales, notamment à l’égard de la violence, du sexisme, de la pornographie ou de la discrimination, ne sont pas admissibles.

Exclusions

N’est pas admissible une activité qui :

  • ne fait pas suffisamment appel à la participation des jeunes (par exemple, les cours ou les conférences);
  • est axé uniquement sur l’initiation à une technique ou sur des connaissances théoriques;
  • est habituellement offert par l’enseignant de la discipline dans le cadre d’un cours normal;
  • est identique ou similaire à celui présenté à la fois au comité de sélection des écrivains et au comité de sélection des artistes;
  • a pour objectif le financement d’un projet de l’établissement d’enseignement ou d’une autre organisation (spectacle-bénéfice, collecte de fonds, etc.).

Modalités d’inscription et de mise à jour

Inscription

Lorsqu’un appel de candidatures est lancé, les artistes intéressés et admissibles peuvent accéder à la plateforme d’inscription en ligne. Ils doivent s’inscrire, créer une ou des candidatures et les soumettre dans les délais prescrits. Leur dossier est ensuite soumis à un comité afin d’être évalué. Après un délai de traitement, les candidatures sélectionnées sont diffusées quelques mois plus tard dans le Répertoire. Les textes et les ateliers soumis ne sont pas diffusés intégralement. Ils sont adaptés, révisés et peuvent être modifiés en tout temps.

Les inscriptions sont valides pour 3 ans. Les candidats refusés ont la possibilité de déposer un nouveau dossier lors de l’appel de candidatures suivant.

Mise à jour des activités offertes

Les écrivains qui souhaitent modifier leur offre d’activités peuvent le faire lors des périodes de mise à jour des ateliers à partir de la plateforme de mise à jour en ligne. Leur demande sera évaluée par un comité.

Mises à jour des niveaux scolaires et des coordonnées

Les écrivains qui souhaitent apporter des modifications mineures à leur fiche (coordonnées, site Web, etc.) peuvent le faire en tout temps à partir de la plateforme de mise à jour en ligne. Pour changer leur photo, modifier les titres suggérés ou pour mettre fin à leur offre, ils peuvent le faire en communiquant par courriel avec l’Union des écrivaines et des écrivains québécois. Il peut s’écouler jusqu’à 24 heures avant que les modifications n’apparaissent dans leur fiche.

Aspects administratifs du programme La culture à l’école

Dès qu’un écrivain est inscrit au Répertoire, le milieu scolaire peut faire appel à ses services dans le cadre du programme La culture à l’école. La présence au Répertoire est obligatoire pour participer à ce programme.

L’écrivain qui souhaite connaître tous les aspects administratifs permettant de déterminer les frais totaux auxquels ont droit les écrivains qui participent à des ateliers peut consulter le programme La culture à l’école. Par exemple, les honoraires prévus dans ce programme sont calculés en se basant sur une journée de travail, soit au maximum 3 périodes de 1 heure par jour si l’écrivain rencontre 3 groupes, ou 2 périodes de 2 heures s’il rencontre 2 groupes. Chaque atelier n’est donné qu’à un seul groupe à la fois. Le nombre d’élèves par groupe est limité à 35.

Vérification des antécédents criminels

Tous les milieux qui font appel aux ressources du Répertoire culture-éducation peuvent dans certains cas exiger une attestation d’antécédents criminels.

Les établissements d’enseignement du Québec fournissent des services à plus de 1 million d’élèves mineurs. Dans le but de protéger davantage l’intégrité et la sécurité des élèves, la Loi sur l’instruction publique et la Loi sur l’enseignement privé a été adoptée le 15 juin 2005. Cette loi permet au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur d’imposer des obligations aux demandeurs et aux titulaires d’une autorisation d’enseigner ainsi qu’aux personnes appelées à travailler auprès d’élèves mineurs ou à être régulièrement en contact avec ces derniers.

Information additionnelle

Si vous souhaitez obtenir plus d’information, vous pouvez communiquer par courriel avec l’UNEQ.

IMPORTANT

Inscription et mise à jour

Inscription de nouvelles candidatures d'organismes

Les organismes peuvent s'inscrire en tout temps à partir de la plateforme d'inscription et de mise à jour en ligne.

Mise à jour des activités offertes par les organismes déjà inscrits

Les organismes peuvent faire une demande de mise à jour en tout temps à partir de la plateforme d'inscription et de mise à jour en ligne.

Mise à jour des coordonnées

Les organismes qui souhaitent apporter des modifications mineures à leur fiche (coordonnées, site Web, etc.) peuvent le faire en tout temps à partir de la plateforme de mise à jour en ligne. Pour changer leur photo ou pour mettre fin à leur offre, ils doivent communiquer avec la direction régionale de leur territoire. Il peut s’écouler jusqu’à 24 heures avant que les modifications n’apparaissent dans leur fiche.

Renseignements généraux

Présentation

Le Répertoire culture-éducation est la source d’information par excellence pour toute personne ou organisme désirant organiser des activités culturelles. Il compte près de 2000 fiches d’artistes, d’écrivains et d’organismes qui offrent des ateliers artistiques ou des sorties culturelles couvrant plusieurs disciplines artistiques, genres littéraires et secteurs culturels.

Disponible en format mobile, le Répertoire permet en quelques clics de découvrir une panoplie d’activités culturelles inspirantes et d’entrer en contact avec les ressources qui les offrent.

Conditions d’admissibilité

L’organisme candidat doit satisfaire aux conditions suivantes :

  • être à but non lucratif;
  • avoir son siège social établi au Québec;
  • avoir au moins 2 années d’existence;
  • avoir un statut professionnel aux fins du Répertoire culture-éducation;
  • avoir à son actif des réalisations artistiques, culturelles ou de diffusions régulières.

Il doit aussi avoir l’une des 3 missions suivantes :

  • créer, interpréter ou diffuser des œuvres artistiques ou du contenu culturel dans un contexte professionnel;
  • conserver, mettre en valeur, interpréter et diffuser des collections patrimoniales consacrées à l’art ou à l’histoire dans un contexte professionnel;
  • offrir de la formation postsecondaire en art (organismes soutenus par le programme d’aide au fonctionnement du ministère de la Culture et des Communications).

Sont admissibles les organismes professionnels de l’un ou l’autre des secteurs culturels suivants :

  • arts de la scène;
  • arts multidisciplinaires;
  • arts numériques;
  • arts visuels;
  • cinéma et vidéo;
  • littérature et bibliothèques;
  • médias;
  • nouvelles pratiques artistiques;
  • patrimoine, histoire et muséologie.

L’organisme doit offrir des activités à des groupes dans un ou plusieurs des milieux suivants :

  • petite enfance (services de garde éducatifs à l’enfance);
  • éducation préscolaire;
  • enseignement primaire;
  • enseignement secondaire;
  • enseignement collégial;
  • enseignement universitaire.

De plus, les lieux doivent être sécuritaires et accessibles en fonction des clientèles visées. Les activités doivent être présentées en respect des lois et des règlements et ne pas aller à l’encontre des politiques gouvernementales, notamment à l’égard de la violence, du sexisme ou de la discrimination.

Critères d’évaluation

L’évaluation de chaque organisme tient compte des critères ci-dessous.

L’organisme doit :

  • démontrer une constance et une qualité dans ses réalisations artistiques et culturelles ou son travail de diffusion;
  • démontrer une cohérence entre sa mission, sa démarche artistique et culturelle ainsi que son approche éducative;
  • démontrer une capacité à travailler en collaboration avec les partenaires des milieux éducatifs.

L’offre culturelle doit :

  • présenter des activités pertinentes sur le plan artistique et culturel;
  • faire intervenir des ressources dont le professionnalisme est démontré (artistes, artisans, écrivains, directeur artistique, guide-interprète, etc.). Joindre leurs curriculum vitæ.

Les activités proposées dans le cadre de la mesure Soutien aux sorties scolaires en milieu culturel doivent être conformes aux objectifs qui sont diffusés dans le texte de cette mesure. Il en va de même pour celles qui sont présentées dans le cadre du programme La culture à l’école.

Elles doivent permettre l’intégration de la dimension culturelle dans le parcours éducatif des jeunes.

  • Les activités proposées, adaptées à l’âge des jeunes, leur permettent de vivre des expériences artistiques ou culturelles, d’élargir leurs champs d’intérêt et de stimuler leur curiosité intellectuelle.
  • Les activités de sensibilisation, d’éveil, de réflexion, de création et de discussion sont présentées par des ressources professionnelles appartenant au milieu artistique ou culturel.
  • Les activités doivent être présentées avec de l’accompagnement et des outils pédagogiques adaptés pour développer l’appréciation et le sens critique des jeunes et, s’il y a lieu, des activités d’éveil artistique peuvent être offertes aux enfants qui fréquentent un service de garde éducatif à l’enfance.

Les organismes doivent démontrer qu’ils tiennent compte de la participation active des jeunes lors des activités pratiques se déroulant à l’école, s’il y a lieu. Ce ne sont pas des cours. Ils doivent également prévoir des phases de préparation, de réalisation et de réinvestissement en classe destinées au programme La culture à l’école.

Activités non admissibles

Les activités suivantes ne sont pas admissibles :

  • les activités qui ne font pas suffisamment appel à la participation des jeunes (par exemple, les conférences, les démonstrations, les spectacles ou les activités qui ne leur permettent pas de jouer un rôle actif);
  • les activités axées exclusivement sur l’initiation ou des connaissances théoriques;
  • les activités qui sont habituellement offertes par un enseignant spécialisé;
  • les spectacles tenus à l’intérieur de l’école (sauf ceux liés à un atelier);
  • la visite d’organismes culturels à l’extérieur du Québec;
  • les voyages d’échanges, les stages d’études et les activités de financement.

Organismes non admissibles

Les organismes suivants ne peuvent pas s’inscrire au Répertoire culture-éducation :

  • organismes n’ayant pas de charte, de lettres patentes, ni de siège social établi au Québec;
  • organismes ayant moins de 2 années d’existence;
  • organismes à but lucratif;
  • organismes n’ayant pas de réalisations artistiques, culturelles ni d’activités de diffusions régulières;
  • organismes dont les activités ne portent pas sur la création artistique ou culturelle ni sur la diffusion, la conservation, la protection, la mise en valeur ou la transmission du patrimoine culturel;
    organismes de loisir culturel.

Modalités d’inscription et de mise à jour

Inscription

Les organismes peuvent s’inscrire en tout temps au Répertoire. Pour ce faire, ils peuvent accéder à la plateforme d’inscription en ligne. Ils doivent s’inscrire, créer leur candidature et la soumettre. Leur dossier sera évalué. Après un délai de traitement, les fiches des candidatures sélectionnées sont diffusées dans le Répertoire. Les textes et les activités soumis par un organisme culturel ne sont pas diffusés intégralement. Ils sont adaptés, révisés et peuvent être modifiés en tout temps.

L’organisme dont la candidature n’a pas été retenue peut obtenir de l’information sur son évaluation en contactant la direction régionale de leur territoire.

Mises à jour des activités offertes et des coordonnées

Les organismes qui souhaitent modifier leur offre d’activités ou apporter des modifications mineures à leur fiche (coordonnées, site Web, etc.) peuvent le faire en tout temps à partir de la plateforme de mise à jour en ligne. Pour changer leur photo ou mettre fin à leurs activités, ils peuvent le faire en communiquant avec la  direction régionale de leur territoire. Les organismes peuvent également demander à ajouter une mention à leur fiche en vue de participer au volet Une école accueille un artiste ou un écrivain.

Aspects administratifs du programme La culture à l’école

Dès qu’un organisme culturel est inscrit au Répertoire, le milieu scolaire peut faire appel à ses services.

L’organisme qui souhaite connaître tous les aspects administratifs permettant de déterminer les dépenses admissibles des projets soumis peut consulter le programme La culture à l’école.

Vérification des antécédents criminels

Tous les milieux qui font appel aux ressources du Répertoire culture-éducation peuvent exiger une attestation d’antécédents criminels.

Les établissements d’enseignement du Québec fournissent des services à plus de 1 million d’élèves mineurs. Dans le but de protéger davantage l’intégrité et la sécurité des élèves, la Loi sur l’instruction publique et la Loi sur l’enseignement privé a été adoptée le 15 juin 2005. Cette loi permet au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur d’imposer des obligations aux demandeurs et aux titulaires d’une autorisation d’enseigner ainsi qu’aux personnes appelées à travailler auprès d’élèves mineurs ou à être régulièrement en contact avec ces derniers.

Information additionnelle

Pour plus d’information sur le Répertoire culture-éducation, communiquez avec la direction régionale de votre territoire.