Parcours professionnel

Catherine Rondeau détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia et une maîtrise en communication de l’Université du Québec à Montréal. Cette artiste photographe professionnelle a développé une expertise remarquable dans la manipulation de l’image numérique et la création de photomontages surréels. Explorant les thèmes de l’imaginaire et de l’identité, elle prend plaisir à jouer avec les lieux et les éléments afin de créer des tableaux oniriques où les frontières entre le vrai et le faux se brouillent.

L’essor actuel que connaît sa carrière repose sur le franc succès de son projet De l’autre côté du miroir, qui investit un univers singulier : l’imaginaire enfantin. Cette vaste série se fonde sur un essai que l’artiste a publié sur le phénomène du merveilleux (Aux sources du merveilleux, une exploration de l’univers des contes, aux Presses de l’Université du Québec, 2011). En continuité logique avec son travail sur l’enfance, l’artiste s’est aussi penchée sur la période de l’adolescence.

Les œuvres de Catherine Rondeau ont fait l’objet de nombreuses expositions solos ces dernières années, tant à Montréal qu’en région. Ses photographies font partie de collections privées au Québec ainsi que de collections publiques, dont celle du Musée canadien de l’histoire. Très active dans le milieu culturel, l’artiste a reçu des bourses et fait une résidence de création. Elle a aussi donné plusieurs conférences sur sa pratique et animé des ateliers de médiation culturelle pour les jeunes. Membre d’un centre d’artistes, elle siège également au conseil d’administration du Regroupement des artistes en arts visuels du Québec (RAAV), qui a pour mission de défendre les droits et intérêts des artistes.

Grâce à ses recherches sur les liens étroits qui se tissent entre les contes et l’imaginaire enfantin, l’artiste a de nombreux tours dans son sac pour interpeller les jeunes et les amener à réfléchir, notamment par la création, sur le fabuleux pouvoir de l’imagination!

To obtain the description of a workshop in English, communicate with the artist or the writer.

Niveaux scolaires

4e primaire, 5e primaire, 6e primaire, 1re secondaire, 2e secondaire, 3e secondaire, 4e secondaire, 5e secondaire, Collégial

Liens externes

Chaine Youtube Ce lien ouvre dans une nouvelle fenêtre.
Site internet Ce lien ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Le ministère de la Culture et des Communications ne peut être tenu pour responsable ni de la qualité de la langue française ni des contenus qui sont diffusés par des tiers sur les plateformes de médias sociaux.

Approche et Activités proposées

Aimez-vous le Grand méchant loup?

Inspirée de son travail sur les contes, l’artiste propose un atelier (en deux rencontres) qui explore le thème de la métamorphose animale. Les élèves sont guidés dans la création d’un photocollage surréel. L’atelier vise à susciter une réflexion sur le rôle positif des figures qui font peur dans les histoires et à stimuler la pensée créatrice.

Première rencontre

L’artiste demande d’abord aux enfants de nommer des histoires dans lesquelles figurent des animaux. S’ensuit une courte discussion sur les différents rôles joués par les bêtes, tantôt gentilles, tantôt méchantes. Cette mise en situation permet de stimuler l’imagination des participants. Puis, l’artiste parle de son travail photographique et fait une démonstration de comment elle crée la magie dans ses photomontages. La rencontre se termine par la prise de photos des enfants par l’artiste, des portraits qui permettent à ces derniers de se métamorphoser eux-mêmes en animaux!

Deuxième rencontre

Place à la création! Chaque enfant reçoit son portrait, quelques feuilles de papier coloré et une grande feuille blanche pliée en trois. Les crayons de couleur peuvent aussi servir. Le but : créer, sur la partie supérieure de la grande feuille, un photocollage de la tête d’un animal en juxtaposant formes découpées et éléments de la photo (yeux, nez, bouche et oreilles). L’aventure ne s’arrête pas là! Les grandes feuilles sont ensuite pliées de manière à cacher les têtes, puis échangées entre les enfants. Chacun continue à bricoler la partie centrale de son animal, sans voir la tête de l’autre. Les grandes feuilles sont pliées et échangées une dernière fois afin de compléter la partie inférieure. Au final, de bien drôles de créatures sont dévoilées aux participants! C’est aussi l’occasion d’imaginer des noms loufoques pour baptiser ces bêtes improbables…

L’atelier est tout indiqué pour les enfants de 9 à 13 ans qui peuvent prendre plaisir à revisiter les contes merveilleux qui ont bercé leur petite enfance. L’atelier peut aisément être mis en parallèle avec le cours de français (qui aborde le conte) et mener à la réalisation d’un grand projet commun.

4e primaire 5e primaire 6e primaire 1re secondaire 2e secondaire

Note : Communiquer directement avec cette ressource pour savoir si elle offre d’autres activités, notamment pour d’autres niveaux scolaires. Pour en savoir plus sur les conditions d’admissibilité, vérifier la page Aide financière.

Frais et conditions

Le local de classe (normale) doit être muni d’une toile de projection et d’un projecteur que l’artiste peut brancher à son ordinateur personnel afin de présenter ses œuvres et de faire une démonstration technique de la construction d’un photomontage numérique.

Région(s) desservie(s)

Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, Mauricie, Estrie, Montréal, Outaouais, Chaudière-Appalaches, Laval, Lanaudière, Laurentides, Montérégie, Centre-du-Québec

Disponibilités

septembre à juin

Achat de matériel

  • Papier construction coloré (environ 3-4 feuilles par élève)
  • Frais d’impression de photos de format 8 x 10 pouces (1 par élève à 2,50 $ ch.)

Assujetti aux taxes

Oui

Rondeau, Catherine